Repeindre un plafond

On doit tous y passer à un moment ou un autre, et repeindre un plafond n’est pas et de loin la peinture que l’on préfère dans la maison.

La tête en l’air, juché sur un escabeau en essayant d’éviter les éclaboussures, il faut dire que l’exercice n’a rien de vraiment très agréable et beaucoup préfèrent peindre les quatre murs plutôt qu’un plafond.

Le bon matériel

Un bon ouvrier doit avoir les bons outils, c’est que dit le dicton, et pour peindre un plafond ça se révèle tout à fait exact.
Pour peindre pensez à prendre un bon rouleau, anti-goute et même si c’est vrai que c’est un peu onéreux il ne faut pas lésiner sur la qualité.
Un escabeau bien stable et surtout avec une plateforme suffisamment grande pour y poser ses outils est plus qu’indispensable.
Un manche télescopique qui vous permettra de peindre du sol est un formidable complément.
Pour la protection même si il est préférable de vider la pièce, il se vend en grande surface des films plastiques jetables peu chers qui vous permettent de couvrir de très grandes surfaces.

La bonne peinture

Une bonne peinture est une obligation et cela pour plusieurs raisons car bien que nettement plus chère qu’une peinture premier prix, c’est un véritable investissement.
Une bonne peinture ne nécessitera qu’une seul couche.
Une bonne peinture s’utilisera nettement plus facilement et plus rapidement.
Une bonne peinture vieillira nettement mieux et il ne sera pas nécessaire de repeindre le plafond fréquemment.

On peut bien évidemment utiliser une peinture classique, mais on peut aussi opter pour une peinture spéciale plafond, qui ne goute pas, et couvre parfaitement.

La bonne préparation

Idéalement il faut si vous avez toutes les peintures de la pièce à faire, la vider, et bien sûr commencer par le plafond.
Notez que sur les très vieux plafonds en plâtre il est parfois nécessaire de peindre avec une sous couche avant, car le vieux plâtre peut être parfois très sec et boire toute la peinture.
Peindre un plafond peut se faire facilement du sol dès lors que l’on a les bons outils et la bonne peinture.

repeindre son plafond

L’entretien de la toiture

Loin des yeux loin du cœur dit le dicton et il s’applique en réalité très bien à la toiture, une partie de la maison dont on se préoccupe assez peu, et sur laquelle la majeure partie du temps on intervient que si il y a des soucis.
Pourtant un toit et tous ses éléments se doivent d’être entretenus régulièrement, une opération que l’on pourra fait en partie ou en totalité soi même ou alors confier à un professionnel.

Entretenir sa gouttière

Source fréquente d’humidité sur un mur, la gouttière si elle se bouche peut très vite affecter un mur, c’est pourquoi il est indispensable avant l’hiver, juste après que les feuilles des arbres soient tombées de veiller à réaliser un bon nettoyage.

Une opération assez facile hormis le fait qu’elle se fasse en hauteur, et idéalement il faut être à deux personnes. La première effectuant les travaux de nettoyage sur l’échelle, la deuxième au sol qui sera là pour stabiliser l’échelle et veiller à la sécurité des travaux.

Le nettoyage de la gouttière est facile, il suffira d’enlever tous les déchets présents dans la gouttière à l’aide d’une petite truelle, puis de nettoyer le tout avec un simple jet d’eau. On pourra à l’occasion en profiter pour installer quelques grilles protectrices sur la gouttière.

Entretenir son toit

Si vous êtes de nature bricoleuse, avez le pied sûr et n’êtes pas sujet au vertige vous pouvez vous en chargez.
Un bon nettoyage du toit à l’aide d’un jet haute pression, permet de dégraisser la toiture, d’enlever toutes traces de végétation qui a pu s’installer sur la couverture, et de redonner à al couverture son éclat d’origine.

Une fois cette opération réalisée vous pourrez ensuite passer aux traitements diverses. La plupart du temps cela consiste à appliquer un traitement anti-mousse et lichens qui augmentent la porosité de la couverture.

Une fois ce traitement fini il faudra attendre environ quarante huit heures avant d’appliquer le traitement suivant, le traitement hydrofuge qui va permettre de renforcer l’imperméabilité de la couverture et de prolonger la vie de votre toit.

Un entretien pas réellement difficile à réaliser techniquement, mais qui se passe en hauteur et n’est donc pas sans riques.

Les IPN

Lorsque l’on feuillette un magazine de bricolage ou que l’on surfe sur quelques sites internet on entend beaucoup parler des IPN. Mais qu’est ce que c’est, à quoi ça sert, et comment les emploie t-on, voici pour vous un petit guide complet sur ces poutres.

ipn acier

Les IPN c’est quoi

Il arrive parfois dans une maison que l’on souhaite revoir l’espace de vie et la disposition des pièces, et ajouter une cloison ou casser un mur fait partie des travaux courants. Si installer une nouvelle cloison ne pose aucun problème en revanche casser un mur peut s’avérer particulièrement délicat si il est porteur.

Un mur porteur est un mur dont l’intégrité parfaite est très importante pour la tenue de l’ensemble de l’immeuble. Casser un mur porteur pour créer une ouverture dedans devra se faire en renforçant ce mur avec une poutre métallique en forme de I c’est ce qu’on appelle les poutres IPN.

C’est cette forme particulière en forme de I qui lui confère ses qualités de résistances, et bien évidemment plus la section sera importante plus la poutre pourra supporter de poids.

Les différents matériaux des poutres IPN

Les poutres IPN sont la plupart du temps en acier, qui peut le cas échéant être traité pour résister à la rouille.
Mais elles existent dans de nombreux autres matériaux dont parfois certains sont étonnants. On en trouvera en aluminium qui ont l’avantage de ne pas être lourdes, en inox qui en plus d’être inattaquable par la rouille ont un côté design indéniable.

On trouve également des IPN en bois et c’est la forme qui leurs confère une résistance supérieure à une poutre pleine. Et enfin on trouve des IPN en verre particulièrement résistantes, qui rentrent plus dans un cadre décoratif cela va de soi, mais qui remplisse pleinement leur fonction.

La pose d’une IPN est rarement chose aisée dans la mesure où elle reste très lourde et nécessite l’utilisation de palan et de plusieurs personnes pour la manœuvrer et la mettre en place.

Quoiqu’il en soit s’attaquer à un mur porteur nécessite de solides connaissances en bâtiment et reste la plupart du temps du domaine des professionnels.

Quel prix payer pour une rénovation de toiture

Avant d’entreprendre la rénovation de sa toiture il est bon de savoir à quelle sauce on va se faire manger, et donc d’obtenir différents devis qui permettront de comparer les offres des différents artisans. Mais bien souvent même avec des devis dans les mains on a un peu du mal à comprendre tous les tenants et les aboutissants.

Les devis toiture

En fait il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans les devis établis par les professionnels, et avoir des éléments de comparaison relève parfois de la gageure.

Si la majeure partie des professionnels établissent des devis clairs, comme c’est le cas pour ce couvreur Argenteuil, pour certains il est parfois un peu difficile de s’y retrouver, et certains devis sont même faits à distance sans même que le professionnel ne se soit déplacé
Pourtant un devis se doit d’être personnalisé et doit être établi en fonction de certains éléments cruciaux :
– la superficie de la toiture, qui est bien évidemment la base indispensable à l’établissement d’un devis.
Le matériau que l’on va employer : une toiture en tuile ne sera pas au même prix qu’une toiture en ardoise ou une en béton.
– L’état de la charpente : il y a-t-il de menu travaux à prévoir, va-t-on devoir la renforcer…
– L’état des éléments de la toiture : comme par exemple le faîtage est il en bon état, les souches des cheminées sont elles bien étanches.
– L’état des gouttières, de la couverture, l’accessibilité de la maison etc, etc…

Tous ses éléments qui font qu’un devis donné à distance ne peut en aucun cas être recevable, et aurait même tendance à décrédibiliser l’entreprise qui l’établit

prix renovation toit

Les sommes en jeu ne sont pas négligeables et on ne peut pas se permettre d’accepter les devis à la louche.
Il y a des milliers de tarifs différents selon ce que l’on prévoit comme rénovation sur la toiture, exigez des professionnels un devis clair et détaillé qui vous permettra de les comparer entre eux. Vous trouverez un outil bien pratique ici : calculateur de prix au m²

Faire établir des devis est indispensable le jeu en vaut souvent la chandelle, les différences de prix étant parfois surprenantes. Entre le jeune entrepreneur qui vient de s’installer et qui a besoin de se faire une clientèle, ou l’entrepreneur qui est surbooké, le tarif peut changer du tout au tout.

La toiture de la véranda

La véranda reste de loin une des pièces à vivre la plus agréable dans les régions où les rayons du soleil se font peu présents, et pas trop chaud en belle saison.

Véritable extension de la maison elle offre un coin de luminosité idéal pour en faire un jardin d’hiver et y rester de longues après midi tout en profitant de ces quelques rayons du soleil et d’une luminosité à laquelle on aspire.

Quel toit choisir pour la véranda

Lors de la pose de la véranda va irrémédiablement se poser la question de la nature du toit. Verre, plaques opaques, panneaux en polycarbonate, ou matériaux plus classiques comme les tuiles, l’ardoise ou le zinc le choix est on ne peut plus large et chaque matériau offrira des avantages et des inconvénients.

Le verre : il présente l’avantage évident d’apporter une complète luminosité et on pourra profiter de la véranda de longues heures durant. De plus les rayons du soleil contribueront à chauffer la pièce. En revanche en cas de fort ensoleillement il sera bon de prévoir des rideaux. Enfin le verre reste assez onéreux.

Les plaques opaques : pvc, plâtre, bois, tout peut être envisagé, elle ne coûte pas très chères et offrent de bonne qualité d’isolation.

Les panneaux en polycarbonate : un peu moins jolis ils offrent néanmoins une solution intéressante, s’installent assez facilement mais en revanche ont une durée de vie plus limitée.

Les matériaux classiques : certains diront que la pose de matériaux classiques sur le toit d’une véranda fait perdre un peu de charme à la pièce, mais au-delà de cela c’est surtout le fait qu’il faille installer une charpente, même légère, qui est le plus gros frein, car le coût n’est plus le même.

En résumé le verre présente le plus d’avantages car il va permettre de bénéficier d’une pleine luminosité, c’est que l’on recherche avec une véranda, tout en laissant les rayons du soleil apporter leur chaleur. L’installation d’un double vitrage permettra de garder une bonne isolation.

Une simple installation de store comme sur les velux par exemple permettra le cas échéant de se protéger légèrement des rayons trop envahissants.

Goudronnage

Goudronnage de routes et allées

Vous êtes à la recherche du meilleur revêtement pour vos travaux d’extérieur? Vous avez besoin d’un spécialiste du goudronnage et ne savez pas quel type de goudronnage nécessite votre projet?
Que vous soyez un particulier ou un professionnel, les techniques de revêtement en goudron sont maîtrisées par les couvreurs qui savent apporter la réponse à votre besoin.

Travaux d’enrobés goudronnage 79

Travaux d’enrobés goudronnage 83

Un petit récapitulatif des secteurs d’activités du goudronnage pour particuliers s’impose:

Pour la petite histoire
Le bitume est le matériau qui remplace, de nos jours, le goudron à proprement parler. Seul son appellation n’a pas changé mais les techniques ont évolué avec le temps. Le métier s’est modernisé. Continue reading