Conseils pour installer une douche à l’italienne

Ce qu’il faut savoir pour installer une douche à l’italienne

Vous avez, vous aussi, succombé au charme d’une douche à l’italienne ? Votre salle de bains vous offre suffisamment de place pour vous offrir ce plaisir ? Elle possède en effet de nombreux atouts et notamment celui de vous offrir plus de place qu’une douche traditionnelle. Mais avant de vous lancer dans son installation, il y a certaines choses dont vous devez prendre connaissance.

Le choix de la douche à l’italienne

Il existe de nombreux modèles de douche à l’italienne, certaines offrent une paroi qu’elle soit vitrée ou carrelée, d’autres non. Dans tous les cas, vous bénéficiez d’une douche de plain-pied car le bac à douche et le receveur ne forment qu’un.

Pour vous faciliter la pose, il est recommandé d’utiliser un kit de receveur à carreler. Il contient un receveur fabriqué en polystyrène extrudé qui peut être découpé pour être adapté aux bonnes dimensions. Celui-ci dispose d’une légère pente qui permet l’évacuation de l’eau. Vous y trouverez également un siphon ainsi que la grille qui se situe au-dessus.

Si vous n’avez pas prévu l’installation d’une douche à l’italienne au moment de la construction de la maison, vous devrez réhausser la dalle pour permettre le passage des canalisations. Pour limiter la hauteur de la marche ainsi créée, optez pour un receveur extra plat. C’est la solution qui vous limite l’importance des travaux.

L’étanchéité de la douche à l’italienne

Pour que vous puissiez profiter de votre douche en toute quiétude, vous devez vous assurer que l’étanchéité entre les murs et la douche est parfaite. Et, il est indispensable que l’aménagement permette à l’eau de s’écouler facilement. Pour cela, vous devrez donc être particulièrement attentif au moment de l’encastrement du siphon et de la canalisation des évacuations.

Par ailleurs, la pose de bandes d’étanchéité sur le receveur et les pourtours de la douche vous permettra d’améliorer encore l’étanchéité de la douche. Avec le kit, l’encastrement du siphon et les pose des bandes sont facilités.

L’évacuation de la douche à l’italienne

L’évacuation est le point-clé pour votre douche. Étant à même le sol, il est indispensable que votre siphon soit de qualité et que l’inclinaison soit respectée. Par ailleurs, le diamètre de la bonde doit être de 90 mm et celui de la canalisation d’évacuation de 50 mm. Ces mesures sont nécessaires pour garantir une bonne évacuation.

Enfin, pour garantir l’horizontalité du receveur, un ragréage peut s’imposer. Il peut être réalisé avec un enduit fluide facile à étaler.

Repeindre du carrelage mural

Comment repeindre du carrelage mural ?

Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de s’offrir un nouveau carrelage pour en changer. En effet, avec la peinture murale, vous changez de décoration à moindres frais. Elle s’applique aussi bien sur la faïence de votre salle de bains, le grès cérame de votre crédence ou encore la mosaïque du salon. Toutes les peintures spéciales carrelage, qu’elles soient pour la cuisine ou pour la salle de bains, sont résistantes à l’humidité et aux variations de températures. Alors si vous êtes intéressé par repeindre votre carrelage mural, voici toutes les étapes à suivre.

Préparez la surface à peindre

D’une manière générale, la peinture doit s’appliquer sur une surface sèche, propre et lisse. Cela est valable pour la peinture murale. Dans le cas contraire, elle va fissurer et/ou s’écailler.

Pour préparer le support, vous devez remplacer les carreaux absents ou ceux qui sont trop abîmés et ne peuvent pas être réparés. Pensez également à reboucher les trous dans les joints. Une fois cela fait, lessivez toute la surface. Vous pouvez également dégraisser, notamment pour le carrelage dans une cuisine, avec de l’acétone ou de l’alcool à brûler. Laissez ensuite sécher pendant 24 heures avant de passer à l’étape suivante.

Protégez la pièce

Lorsque vous allez peindre, il est possible qu’il y ait des éclaboussures. Pour ne pas avoir un grand travail de nettoyage à effectuer ensuite, pensez à protéger tous les éléments de la pièce qui ne doivent pas être peints. Retirez de la salle de bains, tout ce qui peut l’être puis protégez le sol à l’aide d’une bâche. Ensuite, délimitez les zones à peindre avec un scotch adhésif de masquage. Appliquez-le également autour des prises et interrupteurs et au-dessus des plinthes. Petite astuce: pensez à le retirer avant que la peinture ne soit sèche car cela éviter qu’il n’accroche la peinture.

Poncez le carrelage et posez la sous-couche

Utilisez du papier de verre fin pour poncer votre carrelage mural. Grâce à cela, la sous-couche de peinture adhérera plus facilement.

Concernant la sous-couche, mélangez-la jusqu’à obtenir un résultat homogène. Utilisez ensuite une brosse à réchampir pour peindre les bordures de la surface à peindre. Procédez carreau par carreau puis passez le rouleau en faisant des mouvements croisés c’est-à-dire des mouvements horizontaux puis verticaux. Laissez ensuite sécher pendant 24 h.

Appliquez la peinture

Le support est maintenant prêt à recevoir la peinture murale. Une fois appliquée, laissez-la sécher pendant 8 heures avant de faire une seconde couche.

Appliquez la finition

Sur certains supports particulièrement exposés ou pour certains matériaux comme la résine ou l’enduit, il peut être nécessaire d’appliquer une finition qui va durcir le revêtement. Il faut compter 24 heures pour que la peinture murale sèche et 3 jours pour que le revêtement durcisse. Durant ce laps de temps, il faut éviter toute projection d’eau.

Redonner une seconde vie à votre carrelage mural est facile à faire. Il suffit de respecter scrupuleusement chacune de ces étapes !

Poser une nouvelle prise électrique

Comment poser une nouvelle prise électrique ?

Vous engagez d’importants travaux de rénovation et vous devez installer de nouvelles prises ? Vous ne voulez pas voir des fils traînés partout par terre alors il n’y a qu’une solution : avoir plus de prises. Le souci est que vous ne savez pas comment installer une nouvelle prise ? Ce n’est pas grave, voici toutes les informations pour installer une nouvelle prise.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe des normes en termes de branchements électriques et que ceux-ci sont à respecter pour avoir une installation de prise qui vous garantisse une grande sécurité. C’est la norme NFC 15-100 qui est en vigueur dans ce domaine. Celle-ci reprend un schéma électrique à suivre car il détaille les branchements à effectuer pour que vous puissiez relier les prises aux disjoncteurs. Cette norme indique notamment que sur un disjoncteur 16 A, vous devez relier au maximum 5 prises et pour un disjoncteur 20 A, c’est 8 prises au maximum.

Pour ce qui est des branchements, il faut relier la phase du disjoncteur à la borne L de la première prise. Reliez ensuite le fil neutre du disjoncteur à la borne N de la première prise et enfin de celle-ci à la nouvelle prise. Branchez le fil de terre du disjoncteur aux différentes prises.

Afin de vous aider à vous repérer, voici le code couleur des fils :

– le fil bleu c’est le fil neutre

– le fil jaune et vert c’est le fil terre

– le fil rouge ou marron c’est la phase

Rassemblez ensuite le matériel nécessaire pour réaliser la mise en place d’une nouvelle prise. Vous aurez besoin de :

– tournevis (un plat et un cruciforme)

– une pince à dénuder

– une scie à cloche

– des fils électriques

– un mètre

 – un crayon

– une prise électrique

– et un testeur d’électricité

Vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour installer une nouvelle prise électrique. Voici la méthode à suivre :

– Coupez le courant et utilisez le testeur pour vous assurer qu’il est bien éteint.

– Dévissez la prise initiale afin d’accéder aux branchements électriques de celle-ci.

– Libérez l’accès à l’arrivée de courant de la prise pour pouvoir vous brancher dessus.

– Utilisez la scie à cloche pour faire un trou dans le mur et encastrer la nouvelle prise. Pensez avant à prendre vos mesurer pour que les prises soient à la même hauteur.

– Posez le boîtier à encastrer dans le trou.

– Raccordez les fils dans la prise existante. Conseil : Faites passer les fils dans le cloison si possible cela évitera qu’il soit vu ce qui manque d’esthétique. Si ce n’est pas possible de les passer dans la cloison, passez les dans une plinthe ou des baguettes, ainsi pas de fils qui traînent.

– Raccordez les fils à la nouvelle prise. C’est à ce moment qu’il faut veiller à bien respecter le schéma des branchements expliqué plus haut.

– Remettez le courant en marche et testez la nouvelle prise.

– Remontez les prises.

Installer une nouvelle prise n’exige que peu de matériel, de temps et de compétences en électricité. Toutefois, il faut bien respecter les étapes et les normes pour avoir une prise dont vous pourrez vous servir en toute sécurité alors si vous avez des doutes n’hésitez pas à faire appel à un électricien professionnel.

Repeindre un plafond

On doit tous y passer à un moment ou un autre, et repeindre un plafond n’est pas et de loin la peinture que l’on préfère dans la maison.

La tête en l’air, juché sur un escabeau en essayant d’éviter les éclaboussures, il faut dire que l’exercice n’a rien de vraiment très agréable et beaucoup préfèrent peindre les quatre murs plutôt qu’un plafond.

Le bon matériel

Un bon ouvrier doit avoir les bons outils, c’est que dit le dicton, et pour peindre un plafond ça se révèle tout à fait exact.
Pour peindre pensez à prendre un bon rouleau, anti-goute et même si c’est vrai que c’est un peu onéreux il ne faut pas lésiner sur la qualité.
Un escabeau bien stable et surtout avec une plateforme suffisamment grande pour y poser ses outils est plus qu’indispensable.
Un manche télescopique qui vous permettra de peindre du sol est un formidable complément.
Pour la protection même si il est préférable de vider la pièce, il se vend en grande surface des films plastiques jetables peu chers qui vous permettent de couvrir de très grandes surfaces.

La bonne peinture

Une bonne peinture est une obligation et cela pour plusieurs raisons car bien que nettement plus chère qu’une peinture premier prix, c’est un véritable investissement.
Une bonne peinture ne nécessitera qu’une seul couche.
Une bonne peinture s’utilisera nettement plus facilement et plus rapidement.
Une bonne peinture vieillira nettement mieux et il ne sera pas nécessaire de repeindre le plafond fréquemment.

On peut bien évidemment utiliser une peinture classique, mais on peut aussi opter pour une peinture spéciale plafond, qui ne goute pas, et couvre parfaitement.

La bonne préparation

Idéalement il faut si vous avez toutes les peintures de la pièce à faire, la vider, et bien sûr commencer par le plafond.
Notez que sur les très vieux plafonds en plâtre il est parfois nécessaire de peindre avec une sous couche avant, car le vieux plâtre peut être parfois très sec et boire toute la peinture.
Peindre un plafond peut se faire facilement du sol dès lors que l’on a les bons outils et la bonne peinture.

repeindre son plafond